DAKIPAYA DANZA

Cie de Danse Tout Terrain

Inspirée par la réalité quotidienne, la compagnie questionne les conditions de vie morale et matérielle dans la société, sans porter de jugement de valeur et toujours au travers le langage inépuisable de la danse.

Nos récits sont ceux d'instants, éphémères et spontanés comme dans «Le bal des 3 petites têtes » où trois femmes se croisent dans une gare. Ils peuvent aussi retracer la géométrie et la mécanique de travail des fileuses dans «Fibre» ou encore être dans l'actualité des événement passés et présents de Hiroshima et Fukushima dans «Kimonoshima».

L'intention de Dakipaya Danza est de garder une proximité avec le public aussi diversifié soit-il. Le choix de l’écriture chorégraphique a pour but de créer un visuel et une émotion permettant ainsi à chacun d'interpréter une histoire. Le public est alors témoin d'une intimité, d'un événement, d'un morceau de vie.

Histoire :

Dakipaya Danza naît de la rencontre de 3 danseuses Anaïta Pourchot, Paula Carmona et Helena Martos au Centre Chorégraphique de Montpellier en 2008. De cette rencontre jaillit le spectacle "Le bal des 3 p'tites têtes" avec comme intentions de s'emparer de l'espace public, et de réinventer une relation avec le spectateur, au delà des codes établis par les scènes conventionnelles. Cette volonté en permet un accès gratuit à l'imaginaire, à une ouverture vers une forme contemporaine de la danse et à une accessibilité à un public diversifié.

Fondée tout d’abord en Espagne, la compagnie présente son spectacle successivement en Espagne, en Italie, en Hollande puis en France, où elle décide de s’installer. Depuis 2015, Dakipaya Danza est basée à La filature du Mazel, fabrique artistique dans les Cévennes (30), Anaïta Pourchot y tient la place de directrice artistique.